Accident, blessure ? Que faire ?

Prenez action immédiatement et évitez les complications tant au niveau de la santé que juridiques

Attention à ce qui paraît banal !

On ne peut prévoir les complications d’un accident, même banal. Une blessure légère [égratignure, coupure, blessure physique, etc. entraînant une douleur, une enflure peut mener à une lésion professionnelle beaucoup plus tard … Rapportez toute forme d’accident au cas où ça se compliquerait !

Définitions

1 c’est un événement
imprévu et soudain,

2 qui survient par le fait et à l’occasion du travail,

3 qui entraîne une lésion professionnelle (blessure légère ou sévère)

4 pourrait se déclarer lors des soins apportés à la suite d’une première lésion professionnelle.

1 est caractéristique du travail effectué (ex. conséquence de mouvements répétitifs), qui s’installe avec le temps,

2 est reconnue lorsque le lien de cause à effet entre la maladie (blessure) et le travail est démontré – risque particulier du travail,

3 une maladie personnelle non manifestée, mais aggravée par le travail, peut être reconnue comme professionnelle

1 fait suite à une première lésion professionnelle

1 sont parfois « invisibles », mais ils sont tout aussi importants (une des premières causes d’invalidité des travailleurs);

2 sont accentués par des facteurs de risque tels la surcharge de travail, le manque d’autonomie, le harcèlement psychologique ou le manque de reconnaissance

Note : une nouvelle lésion pourrait survenir par le fait ou à l’occasion de soins apportés à la suite d’une première lésion professionnelle.

Que s’est-il passé ? Cliquez sur votre situation

DEMANDEZ IMMÉDIATEMENT LES PREMIERS SOINS

Le secouriste remplira le registre des accidents incluant le type de blessure et les actions prises.
Vous ou une autre personne, si vous n’êtes pas en mesure de le faire, devez aviser immédiatement l’employeur qu’un accident est arrivé.

Étapes pour rapporter un accident

1 Assurez‐vous de rapporter tous les faits importants en remplissant le registre des accidents (formulaire de déclaration des accidents [lien vers la section formulaire]). Notez par écrit immédiatement (ou dès que vous le pouvez) les informations suivantes pour ne pas les oublier :

  • Où ? Lieu précis de l’événement
  • Quoi ? Quels blessure ou malaise sont survenus ?
  • Comment ? Tâche exercée lors de l’accident et qu’est-ce qui s’est passé ?
  • Quand ? Date et heure de l’accident
  • Qui ? Vos prénom, nom et fonction et le nom des témoins
  • Faites un dessin de la situation ou demandez la permission à l’employeur de prendre une photo ou une vidéo.

2 Transmettez immédiatement après l’accident ces informations à votre supérieur/employeur. Gardez une copie et une preuve de ce que vous avez envoyé et du moment où vous l’avez transmis (courriel, texto, date et heure de l’appel) : à qui vous l’avez dit/écrit, la date et l’heure.

3 Consultez le plus tôt possible
un médecin et

  • décrivez au médecin tout ce qui s’est passé ;
  • demandez une attestation médicale (pour justifier votre absence au travail et pour une réclamation à la CNESST);
  • gardez une copie de toutes les prescriptions pour des médicaments ou des traitements par des spécialistes.

4 Traitement et
rétablissement :

  • Conformez‐vous aux traitements prescrits ;
  • Gardez une copie de toutes les factures des médicaments, des spécialistes consultés.
  • Faites une liste des traitements suivis avec les dates.

5 Réclamation à la CNESST :

  • Remplissez le formulaire de réclamation CNESST [lien vers la section formulaire] à l’aide de votre représentant syndical ;
  • Faites parvenir le tout à la CNESST, C’EST VOTRE RESPONSABILITÉ ET NON CELLE DE L’EMPLOYEUR ;
  • La demande doit être faite dans un délai de six (6) mois de l’accident, sinon le travailleur peut perdre ses droits.

6 L’employeur doit prendre des mesures pour corriger la situation si l’enquête révèle que l’accident pourrait se reproduire.

ATTENTION :

L’employeur et la CNESST pourraient exiger que vous vous soumettiez à une expertise médicale. Dans tous les cas, consultez votre conseiller syndical.

Toute déclaration et réclamation relatives à un accident de travail ainsi que le suivi de dossier doivent s’appuyer sur des documents médicaux reconnus par la CNESST

Ne signez aucun document présenté par l’employeur sans l’avoir lu attentivement, ou avec lequel vous êtes en désaccord. En cas de doute, contactez votre conseiller syndical. [mettre lien vers page contact]

Chaque jour qui passe, sans avoir déclaré un accident affecte la véracité de l’événement et votre crédibilité advenant la nécessité d’entreprendre un recours juridique.

Exemple de cas
M. J. travaillait chez un concessionnaire d’automobiles de la Rive‐Sud de Montréal au moment de l’accident. En remplaçant un amortisseur, le ressort compressé retenant la pièce lui a « sauté » en plein visage. Les conséquences ont été très graves pour lui : plusieurs fractures faciales et une dentition détruite. Le SNEGQ l’a appuyé dans ses démarches. Dans ce cas, l’employeur a été condamné à une amende de 15 000 $ pour négligence.

Si l’événement et les symptômes vous paraissent aujourd’hui banaux et si vous décidez de ne pas produire de réclamation, assurez‐vous au minimum que chaque événement soit rapporté dans le registre ou le rapport d’accidents de votre employeur. Même une blessure légère peut avoir des conséquences à long terme sur votre santé.

Étapes pour rapporter un accident

1 Assurez‐vous de rapporter tous les faits importants en remplissant le registre des accidents (formulaire de déclaration des accidents [lien vers la section formulaire]). Notez immédiatement par écrit les informations suivantes pour ne pas les oublier :

  • Où ? Lieu précis de l’événement
  • Quoi ? Quels blessure ou malaise sont survenus ?
  • Comment ? Tâche exercée lors de l’accident et qu’est-ce qui s’est passé ?
  • Quand ? Date et heure de l’accident
  • Qui ? Vos prénom, nom et fonction et le nom des témoins
  • Faites un dessin de la situation ou demandez la permission à l’employeur de prendre une photo ou une vidéo.

2 Transmettez immédiatement après l’accident ces informations à votre supérieur/employeur. Gardez une copie et une preuve de ce que vous avez envoyé et du moment où vous l’avez transmis (courriel, texto, date et heure de l’appel) : à qui vous l’avez dit/écrit, la date et l’heure.

3 Consultez le plus tôt possible
un médecin et

  • décrivez au médecin tout ce qui s’est passé ;
  • demandez une attestation médicale (pour justifier votre absence au travail et pour une réclamation à la CNESST);
  • gardez une copie de toutes les prescriptions pour des médicaments ou des traitements par des spécialistes.

4 Traitement et
rétablissement :

  • Conformez‐vous aux traitements prescrits ;
  • Gardez une copie de toutes les factures des médicaments, des spécialistes consultés.
  • Faites une liste des traitements suivis avec les dates.

5 Réclamation
à la CNESST :

  • Remplissez le formulaire de réclamation CNESST à l’aide de votre représentant syndical ;
  • Faites parvenir le tout à la CNESST, C’EST VOTRE RESPONSABILITÉ ET NON CELLE DE L’EMPLOYEUR ;
    La demande doit être faite dans un délai de six (6) mois de l’accident, sinon le travailleur peut perdre ses droits ;

6 L’employeur doit prendre des mesures pour corriger la situation si l’enquête révèle que l’accident pourrait se reproduire.

ATTENTION :

L’employeur et la CNESST pourraient exiger que vous vous soumettiez à une expertise médicale. Dans tous les cas, consultez votre conseiller syndical.

Toute déclaration et réclamation relatives à un accident de travail ainsi que le suivi de dossier doivent s’appuyer sur des documents médicaux reconnus par la CNESST

Ne signez aucun document présenté par l’employeur sans l’avoir lu attentivement, ou avec lequel vous êtes en désaccord. En cas de doute, contactez votre conseiller.

Chaque jour qui passe sans avoir déclaré un accident affecte la véracité de l’événement et votre crédibilité advenant la nécessité d’entreprendre un recours juridique.

Étapes pour rapporter un l’événement

1 Rapportez immédiatement l’événement
à l’employeur et au comité de SST ;

2 Le comité SST est responsable de recevoir copie des avis d’accident et d’enquêter sur les événements qui ont causé ou qui auraient pu causer un accident du travail ou une maladie professionnelle et soumettre les recommandations appropriées à l’employeur et à la Commission ;

3 L’employeur doit prendre des mesures pour corriger la situation si l’enquête révèle que l’accident pourrait se reproduire.

Vous constatez une situation dangereuse et votre
employeur fait la « sourde d’oreille », appelez‐nous !

Appelez, textez ou écrivez en toute confidentialité à votre conseiller syndical

Denis Couture
Conseiller, Québec
418 529‑2175
poste 223
Gilles Prud’homme
Conseiller, Montréal
514 792‑9341
poste 233
Martin Levesque
Conseiller,
Saguenay–Lac-Staint-Jean

418 540‑8201

Étapes pour produire une réclamation de maladie professionnelle

1 Dès les premiers symptômes,
assurez‐vous de noter par écrit :

  • Quoi ? Quels blessure ou malaise sont survenus ?
  • Comment ? Quelle tâche pourrait, selon vous, avoir déclenché cette maladie ?
  • Quand ? À quel moment avez‐vous constaté les symptômes.
  • Qui ? vos prénom, nom et fonction

2 Consultez un professionnel
de la santé sans délai ;

3 Contactez votre
représentant syndical ;

4  Remplissez une réclamation sur le formulaire CNESST dès qu’un médecin vous informe qu’il y a un lien entre votre maladie et le travail, même si celle‐ci ne vous empêche pas d’effectuer votre travail (demandez une attestation médicale);

5 Faites parvenir le tout à la CNESST
C’EST VOTRE RESPONSABILITÉ ET NON CELLE DE L’EMPLOYEUR ;

6 La demande doit être faite dans un délai de six (6) mois à partir du moment où vous avez eu connaissance d’être atteint d’une maladie professionnelle ;

7 Le syndicat vous aidera lors de toutes les étapes de votre réclamation, il pourra vous aider à :

  • faire évaluer votre dossier auprès des médecins spécialistes ;
  • vérifier si une étude ergonomique (position de travail) est nécessaire ;
  • vous représenter, au besoin, devant les tribunaux administratifs du travail ;

Formulaires

Rapporter un accident

L’employeur doit prendre connaissance de l’accident et prendre les mesures nécessaires pour faire enquête et apporter des correctifs temporaires ou permanents.

Si votre employeur n’a pas de formulaire, vous pouvez :

  • utiliser le Registre d’accidents, d’incidents et de premiers secours (Pdf)
  • ou commander la version papier sur le site de la CNESST (lien)

Réclamer à la CNESST

  • Vous pouvez réclamer des indemnités à la CNESST en remplissant le formulaire de réclamation si vous êtes victime d’une lésion professionnelle (accident, maladie professionnelle, récidive, rechute, aggravation (RRA)).
  • Pour demander le remboursement des frais médicaux, de déplacement et de séjour pour la première fois.
  • Pour demander le remboursement des frais engagés pour la réparation ou le remplacement de lunettes ou d’autres orthèses ou prothèses endommagées au travail.

Besoin d’aide ?

Appelez‐nous ! Nous pouvons vous aider :

  • à remplir le formulaire de déclaration d’accident ;
  • à faire une demande d’indemnisation à la CSST ;
  • à s’assurer que l’employeur apporte des correctifs pour ne pas que l’accident se reproduise.

Denis Couture
Conseiller, Québec
418 529‑2175 (223)
Gilles Prud’homme
Conseiller, Montréal
514 792‑9341
Martin Levesque
Conseiller, Saguenay–Lac-Saint-Jean
418 540‑8201